cooperation rfm val de loire

La coopération décentralisée entre la Région Fès-Meknès et la Région Centre – Val de Loire

En 2016, l’accord de coopération décentralisée entre la Région Fès-Meknès et la Région Centre Val de Loire a été conclu. Ainsi les deux parties se sont mises d’accord sur les termes de référence d’une feuille de route identifiant six axes, à savoir :

Axe 1 : Conduire des actions en phase avec la politique de développement rural de la Région de Fès-Meknès.

Axe 2 : Favoriser l’engagement citoyen et solidaire de la jeunesse à l’international.

Axe 3 : Renforcer les capacités institutionnelles.

Axe 4 : Intensifier les échanges économiques.

Axe 5 : Développer les partenariats dans les domaines de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Axe 6 : Favoriser les échanges de pratiques dans le domaine du tourisme et de la protection/valorisation du patrimoine.

Par ailleurs, les actions ou projets menés depuis la signature de l’accord jusqu’à fin 2017, selon les axes de coopération sont les suivants :

  • Axe 1. Développement rural

Le programmes Plantes Aromatiques et Médicinales (PAM 1) est achevé et le PAM 2 en cours de clôture. Ces deux actions conduites dans la cadre du partenariat précèdent entre le Conseil Régional Meknès-Tafilalet et Région Centre Val de Loire, ils ont été mises en œuvre par l’Agence de Développement Social (ADS) de Meknès. La poursuite de ce programme a été souhaitée. Toutefois ses nouvelles orientations doivent pouvoir reposer sur l’analyse de ce qui a déjà été réalisé.

  • Axe 2. Jeunesse et interculturalité

Le Programme de service civique international de réciprocité a achevé sa phase de recrutement et le départ/accueil a été autour du 15 octobre 2017. Les structures accueillantes ont été identifiées et informées de la spécificité des échanges de cette nature. En France les établissements d’accueil sont : le Centre Régional d’Information Jeunesse – Orléans (CRIJ), et l’association socioculturelle (« ASCA ») de Saint Jean de Braye. Au Maroc : les structures d’accueil sont : l’association de quartier (« Citoyens des Rues »), AMET21 et ALCI.

 Axe 3. Renforcement des capacités institutionnelles

Le directeur de cabinet de la Région Centre-Val de Loire, s’est rendu à Fès au mois juillet 2017 pour échanger avec les élus et les cadres de la Région Fès-Meknès travaillant sur l’élaboration du Schéma Régional d’Aménagement du Territoire (SRAT) et sur le Plan de Développement Régional (PDR).

Ces échanges ont permis de mettre en perspective le travail de la Région de Fès-Meknès et de solliciter l’expérience de la Région Centre-Val de Loire en matière d’élaboration de schémas d’aménagement du territoire. Deux thématiques ont ainsi été privilégiées : l’approche participative dans l’élaboration des documents stratégiques tels que le Schéma Régional d’Aménagement et de Développement Durable du Territoire (SRADDT) ainsi que leur mise en œuvre et leur suivi.

Ces échanges vont se poursuivre durant l’année 2018 sous forme d’une double démarche. L’une « présentielle » se caractérisant notamment par l’accueil dans les services de la Région Centre Val de Loire d’agents marocains en stage d’observation et d’immersion. L’autre « distancielle » par l’usage de la visioconférence sur la base du programme d’échanges de pratiques identifiées.

  • Axe 4. Développement économique

Lors de la mission technique effectuée au cours du mois de mai 2017, le directeur du Centre Régional d’Investissement (CRI) de Fès a exprimé le souhait de s’impliquer dans cette dynamique. Le CRI de Fès cible plusieurs secteurs clés sur le territoire : l’agriculture, le tourisme, le cuir/textile, l’artisanat, l’agroalimentaire et l’automobile.

  • Axe 5. Enseignement supérieur, recherche et formation

Afin de faciliter les échanges avec l’Université Sidi Mohamed Ben Abdallah de Fès, dans le domaine des relations internationales une réunion s’est tenu en mois d’octobre 2017, à la présidence de l’université en présence des doyens d’établissements et de facultés pour faire le point sur la future coopération avec l’Universités de Tours et d’Orléans.

Cette rencontre a donné lieu à une présentation des 11 pôles de recherche de l’Université et un échange autour des pistes de coopération avec les Universités de la Région Centre-Val de Loire.

Par ailleurs, l’Université Sidi Mohamed Ben Abdellah possède une Cité de l’Innovation, incubateur de projet qui ambitionne de créer un lien entre les entreprises et la recherche. Des mobilités d’étudiants pourraient être envisagées à travers des stages professionnels ou de recherche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *